Les centrales nucléaires peuvent-elles fonctionner plus de 40 ans ?

Sur Twitter, mes abonnés connaissent trop bien le sujet…

Mais ça mérite néanmoins une explication !

L’un des principaux aspects à considérer, pour tout outil industriel, est économique. Le réacteur rapporte de la thune, et le maintenir en service en coûte. Donc il arrive un moment où les deux flux peuvent se croiser. Autrement dit,

La durée de vie dans un projet de construction est la durée au bout de laquelle il faut réinjecter un coût similaire au coût de construction pour garder un niveau de service équivalent. Les ponts, par ex., ont une durée de vie de 100ans. (50 ans pour les bâtiment).

@roscoe867JN

Mais voilà. Dans un réacteur nucléaire, la maintenance a ses limites. On peut remplacer la plupart des composants, chaque pompe, chaque vanne, même les immenses générateurs de vapeur, mais…

Il faut que je précise un truc : on peut quasiment tout remplacer dans une centrale, (GV, tuyauterie, couvercle de la cuve…) mais pas la cuve. C’est donc la cuve qui limite la durée de vie de la centrale ^^.

@ferney_paul

La cuve, ce n’est pas un composant très complexe. Ça n’est pas un organe mobile comme une pompe ou une vanne, donc c’est très robuste. Mais une cuve, c’est au plus près du cœur, où a lieu la réaction en chaîne !

Ce n’est pas une histoire d’usure de la cuve, élément irremplaçable ?

@SyvlainBouquet

Et sous l’effet du flux de neutron qui s’échappe du cœur, les propriétés de l’acier de la cuve se dégradent, au fil du temps – ou plutôt, au fil du nombre de neutrons reçus. Donc c’est le nombre d’heures de fonctionnement du cœur qui va jouer, et la puissance de celui-ci, au premier ordre, plus que l’âge.

Et combien de temps, du coup, avant que la cuve ne soit trop endommagée ? 10 ans ? 40 ans ? 60 ans ?
Pourquoi les antinucléaires, les politiciens, les journalistes, disent toujours 40 ans ?
Et bien… La réponse est toute simple :

On connait le vieillissement de la cuve jusqu’à 40 ans et pas au delà ?

@JeffAtomique

en oui. En France, nos plus vieilles cuves ont environ 40 ans. Donc on sait, par une expérience échelle 1, comment évoluent les cuves jusqu’à 40 ans. Au-delà, on ne peut qu’estimer. Donc les antis considèrent que 40 ans c’est le max.

Et il y a quelques années, ils disaient 30. Et dans quelques années, ils diront 50. C’est simple, hein ! Mais il y a une autre raison pour laquelle le nombre de 40 ans revient plus souvent : l’âge de l’émancipation.

Parce qu’à cause des radiations la centrale devient vivante, évolue et s’en va achever sa mutation en éolienne dans un champ.

@DrimTim7

(C’est ma réponse préférée ^^)

Plus sérieusement : 40 ans, c’est une limite légale… Aux USA. Pays concepteur de nos réacteurs.

Parce que les licences américaines sont fixées à 40 ans pour des raisons « économiques antitrust » et non pour cause de vétusté. Ces licences sont renouvelables. 89 des 98 réacteurs américains le sont déjà, 2 étudient une 2ème prolongation (à 80 ans).

@rioujeanpierre

Pas en France, hein ! En France, on n’a pas délivré de « licence d’exploitation » pour une durée donnée. Les installations nucléaires n’ont pas de durée de vie légale au nom de la sûreté. Mais y’a une contrepartie :

Je crois qu’il n’y a pas de durée de vie des centrales définie par la loi, mais plutôt des inspections obligatoires durant le cycle de vie.

@Laurent_Grassin

Tous les 10 ans, les installations nucléaires sont soumises à l’obligation de procéder à un réexamen de sûreté, ou visite décennale. Une inspection exploitant+ASN ultra poussée de chaque composant de l’installation nucléaire, pour vérifier que le référentiel de sûreté initial de l’installation soit toujours respecté, et, mieux encore, qu’il est au niveau des dernières exigences réglementaires en vigueur. Le standard de sûreté d’une installation nuc aux USA, c’est celui de sa mise en service, lorsqu’est délivrée sa licence.

En France, le standard de sûreté, c’est celui de la décennie en cours. C’est particulièrement positif en termes de sûreté ! Et du coup, la raison pour laquelle on dit que la durée de vie est limitée à 40 ans :

C’est juste que le réexamen périodique a lieu tous les 10 ans et que les plus vieux 900 MW atteignent cet âge, non ?

@Jastrow75

Et oui. Les réacteurs sont autorisés à fonctionner 10 ans de plus, tous les 10 ans. Donc quand les plus vieux approchent 40 ans, leur limite, à ce moment, est de 40 ans. Logique.

Mais y’a aucune raison de considérer à priori qu’on ne peut pas renouveler une quatrième fois, comme les 3 d’avant. C’est juste un jalon, pas un plafond.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s