Déchets #4 De génération en génération ?

Très court thread…

Petit rappel sur les déchets nucléaires…
Vous le savez tous, certains, parmi les plus nocifs, demeurent dangereux pendant des durées qui dépassent de très loin la portée humaine.

Aujourd’hui, le risque qu’ils induisent est extrêmement faible : leur gestion, leur entreposage (=temporaire) est aisé. Les risques sont très bien maîtrisés et il n’y a aucune raison de craindre une dégradation de la sûreté à court à moyen terme. Néanmoins, cette sûreté est acquise au prix d’un travail perpétuel de surveillance, de maintenance des installations, et, éventuellement, périodiquement, de reconditionnement des déchets.

Et tant que la sûreté des déchets est assurée de la sorte, chaque génération est en charge des déchets de toutes les générations précédentes. C’est ainsi que, dans ma vie professionnelle, je me retrouve à étudier des déchets produits quand mon grand-père avait mon âge actuel. Et mon salaire pour faire ces études, on le paye au travers de nos factures électriques.
Ce n’est pas grave, c’est même normal : toutes les actions humaines à un instant donné peuvent avoir des répercussions des années après. Je ne blâme personne. Je ne m’en plains pas.

Toutefois, nous parlons de déchets dont la gestion doit être assurée pendant des dizaines de millénaires pour que la sûreté demeure.
QUI peut affirmer que les moyens financiers, humains et technologiques actuels se renouvelleront à de telles échéances ?
Personne, j’espère ? Autrement dit, l’entreposage, comme actuellement, n’est pas durable. C’est une solution viable à court terme et qui engage chaque génération N+1 à continuer l’effort, presque indéfiniment.

De là vient l’idée du stockage : définitif, irréversible. On travaille à mettre en oeuvre un moyen de gestion qui pérennise cette sûreté… Sans requérir, à terme, la moindre implication humaine, financière, technologique. Sans engager nos descendants à continuer l’ouvrage. Et c’est de cet objectif que descend le stockage géologique, un jour concrétisé par Cigéo. Venir assurer le long terme ; libérer les générations futures – passé une certaine date – de cette charge.

Ainsi, vous comprendre que l’entreposage, autrement dit le renouvellement de la gestion court terme que l’on assure aujourd’hui, n’est PAS une alternative au stockage.
C’est une solution d’attente.

Je répète : l’entreposage n’est PAS une alternative au stockage. Ceux qui l’affirment mentent. Par ignorance ou délibérément, mais ils mentent.

L’entreposage, c’est ne rien faire de plus qu’aujourd’hui, et laisser aux générations futures le soin d’agir à notre place. Ou de ne rien faire non plus, continuer comme aujourd’hui, et elles-mêmes déléguer à leurs propres descendances.

Entreposer plutôt que stocker, c’est cacher les questions de long terme sous le tapis.
C’est procrastiner, en se disant que quelqu’un fera bien quelque chose un jour. Ou que l’humanité disparaîtra avant, et advienne que pourra.

Ce pour quoi aujourd’hui militent les antinucléaires, c’est précisément ce qu’ils ont dénoncé depuis les 50 dernières années. Ils ont retourné complètement leur veste, en panique devant l’idée qu’une gestion à long terme soit mise en œuvre… et les prive d’un des principaux éléments de langage dont ils dépendent pour leur business / politique de la terreur.

Un regard d’outre-Manche en complément. 4 tweets à dérouler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s